Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2023 1 09 /01 /janvier /2023 19:07

Randonnée du 04 janvier 2023

 

Agréable randonnée sur les hauteurs de la rive gauche du lac du Bourget

 

Conditions : brumes tenaces le matin puis quelques éclaircies à partir de la mi-journée. Température douce pour la saison (8° au départ)

 

Difficulté : parcours facile sur pistes forestières ou larges sentiers sauf quelques passages très glissants dans la forêt par temps humide. Balisage bien marqué (panneaux, plaques "trait jaune sur fond vert"). Dénivelé raisonnable (630 m) mais tenir compte de la longueur de l’itinéraire (14 km - pouvant être ramenée à 8,9 km en n’effectuant que la première partie de la boucle – voir détail ci-après).

Faune : néant

Flore : primevère, hellébore

Accès

Parking du belvédère de la chapelle N-D de l’Etoile (altitude départ 590 m).

Le Bourget-du-Lac puis route du col du Chat (D 914). Au dernier rond-point sous le col, prendre à gauche la direction de la Chapelle-du-Mont-du-Chat et Ontex. Poursuivre sur la D 914 et après 1,5 km environ, se garer sur le parking du belvédère (panneau) à droite de la route.

Itinéraire

Carte IGN 1/25000°  3332 OT Chambéry – Aix-les-Bains – Lac du Bourget

Au bout du parking,  emprunter le large chemin (panneaux) qui amène en quelques minutes à la Chapelle N-D de l’Etoile (origine 14° s.) et au belvédère (592 m) qui dominent la rive gauche du lac face à Aix-les-Bains et Brison St-Innocent.

Redescendre sur une trentaine de mètres par le chemin de montée et prendre à gauche (panneaux) la direction « Chapelle-du-Mont-du-Chat - Chef-lieu  - Sentier de la Chapelle ». Après une courte remontée, atteindre le lieudit « le Cimetière » (607 m – panneaux), traverser la D 914 et trouver en face le sentier puis la route qui dessert le village. Traverser ce dernier jusqu’à l’église, puis prendre en face de celle-ci (terre-plein – fléchage "marque jaune sur fond vert" à peine visible à main droite) le sentier qui monte dans le bois.

Au lieudit « sous-Bois » (650 m – panneaux) continuer en direction de « Plate-forme – les Mines » par un sentier qui traverse N tout le plateau, sans dénivelé notable (nb : le site des mines est accessible en quelques minutes par une sente à main gauche – panonceau bois sur arbre « mine de fer – 1812 »)

Avant d’amorcer une courte descente, repérer à main droite (traces de  peinture rouge sur arbre) une sente qui conduit en quelques mètres à un belvédère dominant le hameau de Grand Villard. Atteindre ensuite de lieudit « vers Charvaz »  (614 m – panneaux) puis poursuivre vers le lieudit « Plate-forme » (657 m – panneaux) par une brève montée.

Au lieudit « Plate-forme » (carrefour de sentiers - aire de débardage et de chargement) suivre à main gauche « le Mont – Grumeau – Ontex » en laissant à droite le sentier qui descend vers le hameau du Petit Villard (nb : itinéraire à prendre pour le circuit « court » proposé en préambule) et, en face, la piste qui continue vers le hameau de Communal et qui sera emprunté au retour.

Au lieudit « les Ordières » (770 m – panneaux) laisser à gauche le sentier vers le Mont de la Charvaz pour suivre « la Bouli – le Mont – Grumeau ». Arriver à « la Bouli » (725 m – panneaux), continuer vers le « point de vue des Tables et Ontex » atteindre « l’Arcelet » (737 m – oratoire) où on rejoint la petite route qui dessert le hameau du Mont (727 m) depuis Ontex avant d’arriver à un pré (table de pique-nique à droite) après environ 3 h de marche.

nb : le sentier poursuit vers Ontex mais cette extension ne présente pas de réel intérêt.

Revenir au lieudit « la Bouli » et emprunter le sentier qui descend en lacets vers le hameau de Grumeau avant de retrouver sur quelques dizaines de mètres la D 210 b puis la D 914 et le belvédère (parking aménagé) qui domine le lac à l’aplomb de l’Abbaye Royale d’Hautecombe.

De ce point, panorama magnifique sur l’ensemble du lac du Bourget et les crêtes qui bordent sa rive droite (Mont de Corsuet, Montagne de la Biolle).

Du belvédère de Grumeau, descendre 200 m sur la D 914 jusqu’à trouver sur la gauche (panneaux) un petit sentier - raide au départ mais aménagé avec des marches en rondins - qui conduit au hameau de Communal (572 m – panneaux) avant de poursuivre vers « Petit Villard – la Ronda – Grand Villard ».

Remonter au lieudit « Plate-forme » par la piste forestière (voir ci-dessus) puis prendre le sentier (nb : celui de l'itinéraire "court") qui descend vers « Petit Villard » en passant par « dessus Petit Villard » (610 m) puis « Petit Villard d’en-Haut ». Emprunter la D 914, traverser le hameau du « Petit Villard » puis prendre à gauche (523 m – panneaux « la Ronda – Grand Villard ») la petite route qui dessert « les Bessons ».

A l’orée du bois (« dessous Petit Villard » 509 m – panneaux) prendre le sentier vers le Grand Villard puis faire l’A/R (100 m - 5 mn) au belvédère de la Ronda depuis les panneaux marquant le carrefour. Arriver sur la D 914, la remonter N sur 150 m et trouver à main gauche le sentier balisé « jaune-vert » qui rejoint le hameau du Grand Villard par le bois.

Traverser le hameau (569 m – panneaux - exposition d’outils et d’objets anciens sur les façades de deux maisons) retrouver la D 914 sur quelques dizaines de mètres puis la quitter pour prendre le sentier à droite montant dans le bois qui ramène à proximité du parking de départ.

 

Dénivelé : 630 m (480 m pour la boucle "courte")

Temps de marche : 6 h 15  (ramené à 3 h 15/3 h 30 pour la boucle "courte")

Distance estimée : 14  km (8,9 km pour la boucle "courte")

Lac du Bourget et Chaîne de Belledonne

Lac du Bourget et Chaîne de Belledonne

Belvédère de N-D de l'Etoile

Belvédère de N-D de l'Etoile

Chapelle N-D de l'Etoile

Chapelle N-D de l'Etoile

Village de la Chapelle-du-Mont-du-Chat (vue vers le S)

Village de la Chapelle-du-Mont-du-Chat (vue vers le S)

Four banal de la Chapelle-du-Mont-du Chat

Four banal de la Chapelle-du-Mont-du Chat

Sur le sentier en traversée

Sur le sentier en traversée

...suite

...suite

...suite

...suite

Le pré (hameau du Mont)

Le pré (hameau du Mont)

Hameau du Mont

Hameau du Mont

Descente vers le hameau de Grumeau

Descente vers le hameau de Grumeau

Vue sur le lac

Vue sur le lac

...suite

...suite

Abbaye Royale d'Hautecombe

Abbaye Royale d'Hautecombe

Vue sur le lac

Vue sur le lac

...suite

...suite

Vue sur le Mont Corsuet sur la rive droite du lac

Vue sur le Mont Corsuet sur la rive droite du lac

Exposition d'outils anciens dans le hameau du Grand Villard

Exposition d'outils anciens dans le hameau du Grand Villard

Village de la Chapelle-du-Mont-du-Chat

Village de la Chapelle-du-Mont-du-Chat

Tracé du parcours

Tracé du parcours

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2022 2 20 /09 /septembre /2022 18:07

Randonnée du 20 septembre 2022

 

Très agréable randonnée vers l’un des rares lacs du Massif du Bargy

 

Conditions : grand beau temps automnal,  frais au départ (2°C) puis température douce.

 

Difficulté :

. moyenne  voire facile - en fonction des conditions - pour le lac de Peyre. Tenir compte toutefois du sentier caillouteux, avec des tronçons plus pentus dans la partie intermédiaire du parcours et glissants par temps humide dans les derniers hectomètres avant le lac,

. moyenne pour rejoindre le col de Balafrasse, (partie finale assez pentue)

. moyenne + à difficile pour la traversée de la crête vers la Pointe de Balafrasse (800 m environ, passages vertigineux, sentier dominant des pentes abruptes sur la première partie du parcours)

 

Faune : bouquetins (chevrées : étagnes avec éterles et éterlous de 1 et 2 ans et cabris de l’année), gypaètes (1 adulte, 2 juvéniles)

 

Flore : quelques rares rescapées de la floraison estivale (campanule, renoncule, chardon argenté, etc)

 

Accès

 

Col de la Colombière atteint par St-Jean-de-Sixt, le Grand-Bornand et le Chinaillon (D 4) ou par Scionzier et le Reposoir (D 4). Se garer au col (emplacements à droite de la route)

 

Itinéraire

 

Carte IGN 1/25000°  3430 ET La Clusaz – Grand-Bornand

Du stationnement (alt. départ 1613 m) prendre le large chemin (panneaux) qui part E à gauche du Bar-restaurant du col. Dans le 1° virage à droite, noter le départ du sentier (panneaux) qui remonte la combe raide et minérale fermée par le col du Rasoir (accès au Pic de Jallouvre et à la Pointe Blanche). Au chalet d’alpage de la Colombière (1746 m) laisser à droite le sentier qui mène à la Grotte de Montarquis (panneaux) pour poursuivre N vers le lac de Peyre.

Après de nombreux lacets dans un thalweg encombré d’éboulis et de gros blocs, la pente s’adoucit et le sentier atteint le lac de Peyre après une succession de petits plateaux marqués par les traces caractéristiques d’anciens lacs comblés par les alluvions.

Le lac de Peyre (2106 m) se niche au creux d’un plateau verdoyant encadré par les parois austères de la Pointe Blanche (2438 m), de la Pointe du Midi (2364 m) et de la Pointe Dzérat (2278 m) et dominé par la crête de Balafrasse qui sépare ces sommets.

En dépit de sa taille modeste, le lac de Peyre, et les petites gouilles qui l’entourent, est un site magnifique, assez facile d’accès et offrant un beau point de vue sur les massifs environnants (Chaîne du Bargy : Pointe Blanche 2438 m, Pointe du Midi 2364 m, Pointe Dzérat 2228 m, Porte de l’Enfer - Chaîne des Aravis : Pointe Percée 2750 m, Pointe d’Areu 2462 m) et celui du Mont Blanc (Mont Blanc du Tacul, Mont Maudit, Mont Blanc et aussi l’Aiguille Verte et les Drus),  jusqu’au lac Léman et au massif du Jura.

 

Pour accéder  au col de Balafrasse 2240 m (25 mn), bien visible à l’W sous la falaise de la Pointe Blanche,  prendre le large sentier qui part à l’extrémité S du lac, devenant  de plus en plus raide avec de nombreux lacets sous le col.

Du col, panorama magnifique sur le plateau de Cenise, les rochers de Leschaux ainsi que sur la face W de la Pointe Blanche, très abrupte et délitée où les jeunes bouquetins apprennent à défier les lois de l’apesanteur.

nb : après les « massacres » ordonnés de ces dernières années pour éviter tout risque de contamination de la brucellose aux troupeaux domestiques – ndlr : au mépris des avis scientifiques -  il est encourageant de voir le Bouquetin des Alpes repeulpler le secteur du Bargy (observation de plusieurs chevrées d’étagnes avec leur cabri, éterles et éterlous).

A partir du col, prendre à droite le sentier qui passe de part et d’autre de la crête avec des passages aériens où la plus grande attention est requise, puis traverse les raides pentes herbeuses qui dominent le lac (extrême prudence par temps humide) avant d’atteindre la Pointe de Balafrasse (2296 m), point haut de la longue croupe qui relie la Pointe Blanche (2438 m) à la Pointe du Midi (2364 m).

Le sentier amène au pied de la falaise SW de la Pointe du Midi  avant une légère descente  pour contourner celle-ci par la droite. Quitter alors le sentier pour prendre plein S la trace assez peu visible au départ qui descend en lacets en direction du lac de Peyre.

nb : pour accéder au sommet de la Pointe du Midi (option possible : 45 mn A/R  et 150 m de D +), poursuivre le contournement de la face S (250 m environ) puis continuer par le raide couloir à main gauche qui donne accès au sommet.

De retour au lac de Peyre, retrouver une des nombreuses traces qui ramènent à l’itinéraire de montée et au stationnement du col de la Colombière.

nb : en redescendant du col, après 2 km environ, possibilité de faire une halte intéressante pour une viste des vieux chalets du hameau des Bouts (quelques places de stationnement sur la droite de la route avant une épingle à droite et une centaine de mètres à pied) qui présentent un mode de construction locale particulière (assemblage avec renforts extérieurs).

 

Dénivelé : 700 m

Temps de marche : 5 h 30 (dont 3 h pour la montée et la traversée de la crête)

Distance estimée : 10 km

Lac de Peyre 2106 m devant le Mont Blanc et la Chaîne des Aravis (Pointe Percée)

Lac de Peyre 2106 m devant le Mont Blanc et la Chaîne des Aravis (Pointe Percée)

Le chemin de montée au départ du col de la Colombière

Le chemin de montée au départ du col de la Colombière

Vue arrière sur le Massif de la Tournette

Vue arrière sur le Massif de la Tournette

...suite de la montée

...suite de la montée

Pointe Dzérat 2278 m ou Pointe Sud du Midi

Pointe Dzérat 2278 m ou Pointe Sud du Midi

...suite de la montée

...suite de la montée

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite (vue arrière)

...suite (vue arrière)

Pointe du Midi et Pointe Dzérat

Pointe du Midi et Pointe Dzérat

Le sentier de montée (au fond la Pointe Blanche 2438 m)

Le sentier de montée (au fond la Pointe Blanche 2438 m)

Vue arrière sur les combes des Aravis

Vue arrière sur les combes des Aravis

...suite de la montée

...suite de la montée

...suite

...suite

Zoom sur le couloir de montée à la Pointe du Midi

Zoom sur le couloir de montée à la Pointe du Midi

Dernier effort avant l'arrivée au lac (photo MB)

Dernier effort avant l'arrivée au lac (photo MB)

Le troupeau de moutons au lac de Peyre devant le Mont Blanc et la Pointe Percée (photo MB)

Le troupeau de moutons au lac de Peyre devant le Mont Blanc et la Pointe Percée (photo MB)

Lac de Peyre 2106 m

Lac de Peyre 2106 m

...suite (photo MB)

...suite (photo MB)

Le sentier de montée au col de Balafrasse

Le sentier de montée au col de Balafrasse

Le lac de Peyre vu du sentier de montée au col de Balafrasse

Le lac de Peyre vu du sentier de montée au col de Balafrasse

Col de Balafrasse - Pointe Blanche 2428 m

Col de Balafrasse - Pointe Blanche 2428 m

Zoom sur l'Aiguille Verte et les Drus

Zoom sur l'Aiguille Verte et les Drus

Zoom sur l'Aiguille du Goûter et le Mont Blanc

Zoom sur l'Aiguille du Goûter et le Mont Blanc

Zoom sur les "Trois Monts"

Zoom sur les "Trois Monts"

Chevrées au col de Balafrasse (photo MB)

Chevrées au col de Balafrasse (photo MB)

...suite (photo MB)

...suite (photo MB)

...suite (photo MB)

...suite (photo MB)

Jeune cabri (né fin juin)

Jeune cabri (né fin juin)

La belle envolée de la crête de Balafrasse

La belle envolée de la crête de Balafrasse

...suite - Pointe de Balafrasse 2296 m

...suite - Pointe de Balafrasse 2296 m

La crête depuis le col de Balafrasse (vue arrière)

La crête depuis le col de Balafrasse (vue arrière)

Pointe de Balafrasse 2296 m

Pointe de Balafrasse 2296 m

Sur le sentier de la crête de Balafrasse (vue arrière)

Sur le sentier de la crête de Balafrasse (vue arrière)

Zoom sur le sentier de crête depuis le lac (photo MB)

Zoom sur le sentier de crête depuis le lac (photo MB)

Le sentier de crête (vue arrière)

Le sentier de crête (vue arrière)

Retour au lac

Retour au lac

Sur le sentier de retour

Sur le sentier de retour

...suite

...suite

Chalet d'alpage traditionnel du hameau des Bouts (photo MB)

Chalet d'alpage traditionnel du hameau des Bouts (photo MB)

...suite

...suite

...suite

...suite

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2022 2 06 /09 /septembre /2022 09:03

Randonnée du 05 septembre 2022

Au départ du Foyer de ski de fond, de multiples itinéraires  parcourent le vaste plateau d'alpage de St-François-de-Sales.

La randonnée proposée, orientée S/N, traverse une zone boisée par la piste pastorale qui dessert le refuge de la Plate puis parcourt les alpages jusqu'au promontoire de la Cula (1438 m) - on trouve aussi le toponyme "Cullaz" – sur le premier contrefort des Bauges.

Cette randonnée pédestre, à caractère familial, permet aussi de découvrir des lieux chargés d’histoire (refuge et autel de l’Abbé Quoex pendant la Terreur)

 

Conditions : beau temps, quelques cumulus sur les sommets

Difficulté : facile  (parcours balisé jusqu'au refuge de la Plate, puis nombreux panneaux sur la suite de l'itinéraire)

Flore : carline, colchique, chardon

 

Départ

Rallier Saint-François-de-Sales par la D 62 (Arith) ou la D 912 (Lescheraines). Continuer par la D 62 jusqu'au hameau de la Magne puis monter par la D 128 jusqu'au parking du foyer de ski de fond.

 

Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3432 OT Massif des Bauges

Du stationnement, rejoindre le foyer de ski de fond et le départ des pistes (alt. 1300 m).

Au lieudit « Porte St-François » suivre le fléchage « refuge de la Plate ». L'itinéraire balisé suit le tracé des pistes de ski de fond ou emprunte plusieurs raccourcis en forêt (nombreux panneaux).

Après le  lieudit « sous le Crété » (1305 m), passer successivement aux lieudits « les Gouilles » 1308 m, « sous la Piste » 1315 m, « le Grand Crété » 1323 m, « Tourbière des Creusates » 1318 m, « l'alpage » 1323 m, « le chalet » avant de rejoindre la « route du Gros Plane » (panonceau et flèche bois sur la gauche). L’itinéraire poursuit le long de la piste de ski de fond jusqu'au lieudit « Pierre Blanche » 1287 m où il faut prendre le sentier à gauche pour rejoindre en quelques minutes le refuge de la Plate (1300 m).

Au chalet de la Plate (1300 m – panneaux), à proximité du refuge, prendre W/NW le GR "Tour des Bauges" qui monte en direction du col de la Cochette et du refuge du Creux de Lachat.

Après 600 m environ, atteindre le replat  du plateau d’alpage, quitter le GR et se diriger à vue N/NW à main droite vers le groupe de trois chalets d’alpage (celui du milieu est le chalet Regueras 1401 m).

 

 

 

Avant de continuer vers la Cula, prendre quelques instants pour visiter un site proche peu connu, concernant l’histoire de l’Abbé QUOEX* 

De retour dans sa paroisse d’Arith après un court exil en Piémont, l’Abbé QUOEX (1733 -1813), traqué pour ses idées jugées contre-révolutionnaires, fut obligé de se cacher.  Il vécut désormais « toujours poursuivi, toujours sur le qui-vive, couchant par les granges et par les bois, vivant de charité, soit de ses amis, soit des braves gens dont le nombre est très petit »,

écrivait-il le 15 août 1796 à son confrère du Noyer, le Révérend FRANCOZ, réfugié à Aoste.

 

Il s’installe donc dans une grotte (la « Chambre du Curé ») et  il pratique sa foi près d’un autel de pierre improvisé (à proximité du chalet Regueras) sur lequel il grave les lettres

                                     __ I__

                       J.L.Q.A.    I    C R.

                                 17     I    95

 

qui peuvent s'interpréter ainsi:

 

              J.L. Quoex, Ariciensis Rector,  1795  i.e. J.L. Quoex, Curé d'Arith, 1795

 

* sources : loprazcondus.canalbolg.com 

                  Histoire de la Savoie + divers documents.

Pour rejoindre l’autel, monter à gauche du chalet Regueras par une sente à peine visible à l’orée du bois (100 m) puis continuer par une trouée à main droite. Arriver à un replat puis traverser le bois en suivant un cheminement plus marqué jusqu’à apercevoir une clairière s’ouvrir à gauche (pelouse). L’autel et les marches taillées apparaissent en face à quelques mètres dans un petit espace circulaire déboisé.

De ce point possibilité de rejoindre en quelques minutes la croix de la Benoîte en prenant la sente qui monte à droite de l’autel et qui atteint la clairière où est installée la nouvelle croix (juillet 2000) à l’emplacement de la croix d’origine.

Revenir à l’autel, laisser à gauche le sentier de montée pour partir à droite vers la clairière, passer un petit bois puis rejoindre une piste pastorale. Suivre celle-ci à gauche sur 200 m environ jusqu’à une clairière (pelouse) puis continuer tout droit en traversant la forêt et sortir dans l’alpage au pied de la croupe de la Cula à 200 m environ du chalet Pernet installé à mi-pente.

Reprendre le sentier qui amène au sommet de la Cula et, à la clôture qui ferme l’alpage, suivre celle-ci sur la droite, rentrer une vingtaine de mètres dans le bois et repérer l’entrée de la grotte (la « chambre du Curé ») en haut à main gauche. Cette vaste grotte, d’accès aisé malgré l’accumulation de substrat forestier dans le couloir de descente, a donc été la modeste résidence de l’Abbé Quoex  pendant (toute ?) la période de la Terreur révolutionnaire en Savoie (1794 – 1799).

 

Reprendre le sentier de montée vers la Cula (1438 m – beaux points de vue sur la quasi-totalité des sommets du Massif des Bauges, la Chaîne des Aravis et le Mont Blanc) en passant au chalet Pernet, redescendre W et retrouver le GR « Tour des Bauges » (lieudit « vers les Sources » 1400 m) qui arrive du col de la Cochette, rejoint ensuite la piste qui amène au refuge de la Plate puis au point de stationnement par l’itinéraire de l’aller.

 

.Dénivelé : 270 m environ

Temps de marche : 3 h 30 (dont 1 h 45 de montée)

Distance : 12 km

 

Croix de la Benoîte

Croix de la Benoîte

Au départ de St-François-de-Sales

Au départ de St-François-de-Sales

Chalets des Creusates 1320 m

Chalets des Creusates 1320 m

La piste vers le refuge de la Plate

La piste vers le refuge de la Plate

...suite

...suite

Refuge de la Plate 1300 m

Refuge de la Plate 1300 m

Suite de l'itinéraire de montée (GR Tour des Bauges)

Suite de l'itinéraire de montée (GR Tour des Bauges)

En vue du chalet Regueras et de ses granges

En vue du chalet Regueras et de ses granges

Chalet Regueras et les granges

Chalet Regueras et les granges

L'alpage

L'alpage

Chalet Regueras - le sentier vers l'autel est visible à gauche

Chalet Regueras - le sentier vers l'autel est visible à gauche

Montée vers le bois

Montée vers le bois

...suite

...suite

...suite (la trouée à main droite)

...suite (la trouée à main droite)

...suite

...suite

La clairière à gauche (l'autel est à main droite à 10 m)

La clairière à gauche (l'autel est à main droite à 10 m)

L'autel de l'Abbé Quoex

L'autel de l'Abbé Quoex

L'inscription sur l'autel

L'inscription sur l'autel

Le sentier vers la croix de la Benoîte (vue arrière)

Le sentier vers la croix de la Benoîte (vue arrière)

Croix de la Benoîte

Croix de la Benoîte

La clairière (suite du parcours après le retour vers l'autel)

La clairière (suite du parcours après le retour vers l'autel)

...suite

...suite

L'embranchement avec la piste pastorale, prendre à gauche

L'embranchement avec la piste pastorale, prendre à gauche

Continuer W vers l'alpage

Continuer W vers l'alpage

L'arrivée dans l'alpage - Chalet Pernet

L'arrivée dans l'alpage - Chalet Pernet

L'orée du bois à droite de la clôture (la grotte est en haut à gauche)

L'orée du bois à droite de la clôture (la grotte est en haut à gauche)

Entrée de la grotte ("chambre du Curé")

Entrée de la grotte ("chambre du Curé")

La "chambre" du Curé

La "chambre" du Curé

Le couloir de sortie

Le couloir de sortie

Chalet Pernet 1401 m

Chalet Pernet 1401 m

Montée vers la Cula

Montée vers la Cula

Le col de la Cochette vu de la Cula

Le col de la Cochette vu de la Cula

Montagne des Ebats

Montagne des Ebats

Mont Margeriaz

Mont Margeriaz

Dent de Rossanaz et Mont Colombier - Chalet Pernet

Dent de Rossanaz et Mont Colombier - Chalet Pernet

Sommet de la Cula (1438 m)

Sommet de la Cula (1438 m)

Retour vers la Plate

Retour vers la Plate

...suite (vue arrière)

...suite (vue arrière)

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...et fin du parcours

...et fin du parcours

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2022 4 01 /09 /septembre /2022 18:10

Randonnée du 31 août 2022

Situé au carrefour des vallées de l'Arc et de l'Isère, le massif de la Lauzière/Grand Arc (point culminant le Grand Arc - 2484m) offre un panorama magnifique sur les sommets des Bauges, de la Maurienne et de la Vanoise, la vue portant jusqu'aux glaciers de la Meije.

La boucle du lac Noir est un beau but de sortie qui peut être prolongé jusqu’au Petit Arc (2365 m) et au Grand Arc (2484 m).

 

Conditions : brumes très denses au départ se dissipant progressivement. Eclaircies plus nombreuses l’après-midi, température agréable.

Difficulté : moyenne (dénivelé, longueur de l'itinéraire, passages raides en descente après le Char de la Turche.)

Faune : buse, marmottes

Flore : scabieuse, crépide,

 

Départ

Hameau de Tioulévé (1270 m)

Village de Monsapey (D 72 b) atteint par la vallée de la Maurienne, Aiguebelle et Randens. Après le hameau du Mollard, continuer tout droit vers  lieudit « Beau Mollard »  avant de poursuivre jusqu'au hameau de Tioulévé (parking en face de l’auberge - 1270 m - toponyme Lieulévé également employé).

 

Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3432 ET ALBERVILLE

Du stationnement (panneaux) prendre en face, à droite de l'auberge et des granges, le sentier (Lac NoirGrand Arc – « sentier découverte* ») qui monte dans le bois.

* sentier découverte : au cours de la montée on trouve de nombreux panneaux explicatifs sur le mode d’habitat, la vie en alpage, les lieux, les arbres, etc.

Après la forêt, l’itinéraire traverse un vaste alpage (lieux-dits « dessus les Platières » 1389 m – « le Luzerat » 1485 m) dans un environnement vallonné de landes (rhododendrons, airelles, genévriers) et de végétation arbustive, puis s’oriente progressivement NW sous le Bec de l’Aigle (1930 m) puis W avec une longue traversée sous les contreforts du Petit Arc et du Grand Arc.

Au cours de la montée beaux points de vue sur la partie N du massif de la Lauzière  et en particulier sur le col de Basmont (1781 m) et du Mont Bellacha (2464 m) jusqu’à la Pointe de Combe Broisin (2499 m).

Passer au col des Génisses (1954 m) puis, après un cheminement W atteindre le « collu » du lieudit «  Pierre Courbe » (1964 m) puis le lac Noir (2014 m) au creux des raides pentes sous le Petit Arc (2365 m).

Franchir l’exutoire du lac puis rejoindre son extrémité N pour les belles perspectives et la vue sur le Petit Arc et le Grand Arc et le massif de la Lauzière  avant de revenir vers la berge S  (panneaux).

De ce point, deux options de descente possibles :

  • soit emprunter le sentier du « Pas de Chèvres » qui descend en lacets raides le long du ruisseau du lac Noir avant d’atteindre un plateau alluvial humide (1923 m) puis le Pas des Chèvres (quelques pas d’escalade sans difficulté) - parcours plus rapide et plus facile,
  • soit continuer W  (« circuit du lac Noir – Tioulévé ») par une traversée « à flanc » en direction de la croupe (ou crête) N/S qui court du Char de la Turche au Grand Arc - parcours plus long et plus raide, mais avec un  intéressant panorama sur la vallée de l’Arc et la Combe de Savoie.

A cette fin, descendre sur le sentier de crête (plusieurs secteurs en lacets, raides et caillouteux) avant d’atteindre le pied de l’antécime du Char de la Truche qu’il faut contourner par la droite pour y accéder (la sente « dré dans l’pentu » est déconseillée car aérienne). Atteindre le sommet (2010 m), marqué par un cairn, beau promontoire sur la vallée de l’Arc, 1800 m en dessous.

Le sentier s’oriente ensuite SE en s’adoucissant progressivement, puis rejoint l’itinéraire du Pas des Chèvres (option 1 de descente) en arrivant dans le vaste alpage du Chenalet (lieudit « sur Chenalet »  - 1828 m puis « Chenalet » -  1700 m).

La descente se poursuit par la forêt puis revient SW (en retrouvant le « sentier découverte ») avant de laisser à droite (lieudit « Planay Cruï » (1530 m – panneaux) le sentier vers le parking Barbet.

Passer aux chalets des Mouilles-dessus (1430 m – panneau « Tioulévé ») puis au lieudit « l’Arolle » (1385 m) avant de rejoindre le hameau de Tioulévé et le lieu de stationnement.

 

 

 

Dénivelé : 870 m environ

Temps de marche : 5 h 30 dont 3 h 00 de montée

Distance estimée : 10,8 km

 

Lac Noir 2014 m

Lac Noir 2014 m

Une grange (à l'écart de l'habitation principale on y conservait les céréales et les objets de valeur)

Une grange (à l'écart de l'habitation principale on y conservait les céréales et les objets de valeur)

Auberge de Tioulévé (photo RL)

Auberge de Tioulévé (photo RL)

L'arbé (chalet d'alpage traditionnel)

L'arbé (chalet d'alpage traditionnel)

Sur le sentier de montée

Sur le sentier de montée

...suite

...suite

...suite

...suite

Le vallon du ruisseau du lac Noir

Le vallon du ruisseau du lac Noir

Sortie dans l'alpage

Sortie dans l'alpage

Le sentier vers le Luzerat 1485 m

Le sentier vers le Luzerat 1485 m

Massif de la Lauzière vu du sentier de montée

Massif de la Lauzière vu du sentier de montée

...suite de la montée

...suite de la montée

Massif de la Lauzière

Massif de la Lauzière

Le plateau d'alpage

Le plateau d'alpage

...suite

...suite

...suite (sous le col des Génisses)

...suite (sous le col des Génisses)

...suite

...suite

Vue arrière sur le col de Basmont 1781 m et le Mont Bellacha 2424 m

Vue arrière sur le col de Basmont 1781 m et le Mont Bellacha 2424 m

...suite (sous Pierre Courbe)

...suite (sous Pierre Courbe)

...suite (vue arrière sur le sentier de montée)

...suite (vue arrière sur le sentier de montée)

Le massif de la Lauzière (photo RL)

Le massif de la Lauzière (photo RL)

La traversée depuis Pierre Courbe vers le lac Noir

La traversée depuis Pierre Courbe vers le lac Noir

...suite

...suite

...suite (vue arrière)

...suite (vue arrière)

...suite

...suite

...suite

...suite

Lac Noir 2014 m

Lac Noir 2014 m

Lac Noir (photo RL)

Lac Noir (photo RL)

L'exutoire du lac Noir (photo RL)

L'exutoire du lac Noir (photo RL)

Lac Noir (vue N - photo RL)

Lac Noir (vue N - photo RL)

Le sentier de traversée vers la crête

Le sentier de traversée vers la crête

...suite

...suite

Vue arrière sur le Petit Arc et le Grand Arc

Vue arrière sur le Petit Arc et le Grand Arc

La crête sous le Char de la Turche (photo RL)

La crête sous le Char de la Turche (photo RL)

Vue arrière sur le sentier de crête

Vue arrière sur le sentier de crête

Vue sur la vallée de l'Arc (1800 m plus bas !) depuis le sentier de crête

Vue sur la vallée de l'Arc (1800 m plus bas !) depuis le sentier de crête

La descente vers l'alpage du Chenalet

La descente vers l'alpage du Chenalet

...suite (vue arrière)

...suite (vue arrière)

Alpage du Chenalet

Alpage du Chenalet

Le sentier dans la forêt

Le sentier dans la forêt

Chalets des Mouilles 1430 m

Chalets des Mouilles 1430 m

Randonnée Montagne - Lac Noir (Massif de la Lauzière) en boucle depuis Tioulévé
Partager cet article
Repost0
27 août 2022 6 27 /08 /août /2022 17:33

Randonnée du 25 août 2022

 

Très belle randonnée dans ce secteur sauvage du Beaufortain empruntant deux passages chargés d’histoire, le Chemin du Curé* et la Crête des Gittes*, et présentant un panorama exceptionnel tout au long de l'itinéraire.

 

Conditions : beau temps doux au départ. Nébulosités croissantes sur les sommets en cours de journée.

Difficulté : moyenne +  (dénivelé, longueur de l'itinéraire, passages aériens sur la Crête des Gittes pouvant rebuter les personnes sujettes au vertige)

Faune : aigle royal, buse

Flore : campanule, scabieuse, doronic, muflier des Alpes

 

Départ

Hameau de la Gitte (1627 m).

Rejoindre Beaufort  par la D 925 et continuer en direction du barrage de Roselend. Passer le Défilé d’Entreroches (D 925) puis après le lieudit les Fontanus (environ 5 km de Beaufort) tourner à gauche en direction du lac de la Gittaz (panneau). Après le lac de barrage, la petite route se transforme en piste pastorale, non bitumée mais carrossable, contourne le lac sur sa rive gauche, passe au Plan de Gittaz et amène au point de stationnement à proximité du hameau et du refuge de la Gitte.

Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3531 OT Megève – Col des Aravis

Du parking (1627 m - panneaux « Chemin du Curé – La Sausse ») rejoindre le hameau puis prendre S le chemin descendant vers le torrent de la Gittaz (passerelle). Poursuivre en face, E puis NE, puis atteindre le lieudit « chemin du Curé »* (1919 m – panneaux). Le sentier taillé dans la falaise sur 350 m environ permet de franchir le profond canyon creusé par le torrent de la Gittaz.

Sortir dans le vaste cirque du vallon d’alpage de la Sausse, franchir au mieux le torrent (plusieurs gués) et, par sa rive droite, arriver en vue du chalet de la Sausse (1989 m – panneaux). Suivre « les Cavets – col du Bonhomme » en prenant à main gauche N le raide sentier qui s’élève en lacets sur la rive gauche du ruisseau des Cavets et parvenir au chalet de l’ « Alpage communal des Cavets » (2223 m – panneaux – accueil sympathique des bergers qui, heureusement, n’ont pas manqué d’herbe, ni d’eau pour leurs troupeaux de moutons malgré un été caniculaire).

Une longue montée dans ce beau vallon d’alpage amène au col du Bonhomme (2329 m – panneaux) qui marque la jonction avec le GR 5 et les GR « Tour du Beaufortain » et « Tour du Mont Blanc ».

Suivre S  le GR pour une longue traversée (2 km environ) qui conduit au col de la Croix du Bonhomme (2479 m – vue magnifique sur le Massif du Mont Blanc, le Mont Tondu, l’Aiguille des Glaciers, etc ) puis quelques dizaines de mètres plus loin au refuge de la Croix du Bonhomme (2433 m - refuge du col de la Croix du Bonhomme sur la carte IGN),  point de passage incontournable sur le Tour du Mont Blanc.

Du refuge laisser le GR Tour du Mont Blanc descendre vers la vallée des Chapieux pour continuer S/SW sur le GR 5 vers  la Crête des Gittes* , bien visible (succession de petits sommets pyramidaux - point haut 2538 m) soit par le sentier tracé au flanc de la montagne par les soldats du 22° BCA au cours de la 1° guerre mondiale, soit par le sentier qui parcourt la crête (nb : ces deux options ne sont pas difficiles mais restent « aériennes » et demandent de la vigilance car les itinéraires dominent de fortes  pentes où toute chute est interdite.)

 

Après un cheminement de 2,5 km environ, le parcours s’adoucit pour rejoindre  le col de la Sauce (2307 m – cairn – panneaux). Laisser alors le GR 5 poursuivre SW pour prendre N le sentier qui descend vers « la Sausse » et « la Gittaz ».

De nombreux lacets permettent de rejoindre le vallon d’alpage de la Sausse et sa zone humide caractéristique d’un ancien lac, né du retrait d’un glacier, puis comblé par les alluvions et la végétation.

Après la longue passerelle de bois qui franchit la zone humide, arriver au chalet de la Sausse laissé à droite sur l’itinéraire de montée, retrouver ce dernier, le Chemin du Curé et le stationnement au hameau de la Gitte.

 

 

Dénivelé : 1100 m environ

Temps de marche : 7 h 00 dont 4 h 00 de montée

Distance estimée : 14,4 km

 

*Chemin du Curé

Sur commande du Chanoine de Beaufort H. Frison,  propriétaire de l'alpage de la Sausse, ce chemin (350 m de long, 2 à 3 m de large) a été taillé de 1891 à 1892 dans la falaise dominant  la gorge du torrent de la Gittaz pour désenclaver les pâturages d'altitude.

 *Crête des Gittes

Deux plaques gravées (au départ et à mi-parcours) rappellent que le chemin de la crête des Gittes a été ouvert par les soldats du  22° Bataillon de Chasseurs Alpins entre1910 et 1912. Le but était de protéger la frontière en installant des pièces d’artillerie à l’abri des tirs de l’ennemi italien.

Vue arrière sur la Crête des Gittes et son point haut (2538 m)

Vue arrière sur la Crête des Gittes et son point haut (2538 m)

Lac du barrage de la Gittaz

Lac du barrage de la Gittaz

Hameau de la Gitte - le Refuge

Hameau de la Gitte - le Refuge

Le torrent de la Gittaz au creux du vallon

Le torrent de la Gittaz au creux du vallon

Le sentier passe sous le sommet au centre...

Le sentier passe sous le sommet au centre...

...après avoir traversé quelques ravines

...après avoir traversé quelques ravines

Le départ du Chemin du Curé

Le départ du Chemin du Curé

...suite

...suite

...suite

...suite

Un des passages à gué vers la rive droite du torrent (sens orographique)

Un des passages à gué vers la rive droite du torrent (sens orographique)

Arrivée dans l'alpage de la Sausse

Arrivée dans l'alpage de la Sausse

Torrent de la Gittaz

Torrent de la Gittaz

...suite - Chalet de la Sausse

...suite - Chalet de la Sausse

Roches Merles 2497 m

Roches Merles 2497 m

Montée vers les Cavets

Montée vers les Cavets

Chalet de l'alpage communal des Cavets

Chalet de l'alpage communal des Cavets

Vue arrière sur l'alpage des Cavets - Roches Merles au centre

Vue arrière sur l'alpage des Cavets - Roches Merles au centre

Col du Bonhomme 2329 m

Col du Bonhomme 2329 m

Mont Tondu 3196 m

Mont Tondu 3196 m

Lacs Jovet, Mont Tondu, Tête d'Enclave 2852 m et Tête de Bellaval 2892 m

Lacs Jovet, Mont Tondu, Tête d'Enclave 2852 m et Tête de Bellaval 2892 m

Début de la traversée vers le col de la Croix du Bonhomme

Début de la traversée vers le col de la Croix du Bonhomme

Vue arrière sur l'itinéraire de montée dans le vallon des Cavets

Vue arrière sur l'itinéraire de montée dans le vallon des Cavets

...suite de la montée

...suite de la montée

...suite - la crête est proche...

...suite - la crête est proche...

...après un dernier passage rocheux

...après un dernier passage rocheux

Col de la Croix du Bonhomme 2443 m

Col de la Croix du Bonhomme 2443 m

Le sentier de la Crête des Gittes vu du refuge

Le sentier de la Crête des Gittes vu du refuge

Refuge de la Croix du Bonhomme 2433 m

Refuge de la Croix du Bonhomme 2433 m

Le sentier de la Crête des Gittes

Le sentier de la Crête des Gittes

...suite

...suite

L'itinéraire dans le vallon de la Sausse (lacets de montée à droite, lacets de descente à gauche)

L'itinéraire dans le vallon de la Sausse (lacets de montée à droite, lacets de descente à gauche)

Crête des Gittes

Crête des Gittes

Plaque en l'honneur du 22° BCA qui a ouvert ce sentier

Plaque en l'honneur du 22° BCA qui a ouvert ce sentier

Suite du sentier de crête

Suite du sentier de crête

Zoom sur le lac du barrage de Roselend

Zoom sur le lac du barrage de Roselend

Col de la Sauce 2307 m

Col de la Sauce 2307 m

En face, l'itinéraire de montée au col du Bonhomme

En face, l'itinéraire de montée au col du Bonhomme

Retour au hameau de la Gitte. Torrent  et lac de la Gittaz

Retour au hameau de la Gitte. Torrent et lac de la Gittaz

Campanules

Campanules

Linaire ou Muflier des Alpes

Linaire ou Muflier des Alpes

Scabieuse

Scabieuse

Tracé du parcours

Tracé du parcours

Partager cet article
Repost0
12 août 2022 5 12 /08 /août /2022 09:42

Randonnée du 10 août 2022

 

Agréable randonnée dans le massif des Bauges (à la recherche de la fraicheur)

Pour échapper à la canicule dans la vallée, cette randonnée présente l’avantage d’emprunter un itinéraire SE/NW en grande partie sous couvert forestier. La boucle effectuée permet en outre de découvrir deux particularités remontant au XIX° s. (mode de construction des chalets d’alpage, dallage des pistes pastorales).

 

Conditions : beau temps chaud.

Flore : cirse, doronic, cyclamen, colchique

Faune : néant

 

Difficulté : facile à moyenne (pistes et sentiers aisés - hormis un secteur plus pentu et pierreux - mais tenir compte de la longueur de l’itinéraire et du dénivelé). L’itinéraire de retour par le bois du Chenet à partir de Saut-Dessus n’est pas indiqué sur les panneaux présents à l’embranchement.

Départ

Village d’Allèves atteint par Cusy (D5) ou Lescheraines (D911). Se garer au chef-lieu, à proximité de la Mairie et de l’Eglise (placette, fontaine - panneaux d’information sur les circuits de randonnée proches des Tours St-Jacques)

Itinéraire  

Carte IGN 1/25000° 3431 OT Lac d’Annecy

Du parking des Cyclamens (alt. départ 645 m), prendre N puis SE  la direction  de « la Figlia par CrusazTours St-Jacques »  puis suivre ces indications en passant successivement aux lieudits « Allèves Mairie » (640 m – panneaux), « la Charbonnière » (655 m) et « la Crusaz » (670 m - panneaux).

A la Crusaz, laisser à gauche le sentier qui monte vers « Crêt de la Croisette/Tours St-Jacques/la Figlia » (ce sera l’itinéraire de retour) pour continuer SE par la route puis par la piste vers « la Figlia/Tours St-Jacques/chalets de Gruffy ». L’itinéraire suit la barre rocheuse du contrefort de la Pointe de Bois Brûlé (1232 m), puis contourne celle-ci en s’orientant NW pour la surmonter.

La longue montée qui suit (3 km), quasi rectiligne, permet de remarquer deux particularités datant du XIX° s.  : le mode de construction traditionnelle des granges et des chalets d’alpage en troncs entiers emboîtés et la piste dallée par des ouvriers italiens, sur commande publique,  afin de faciliter le passage des troupeaux et des charrettes tout en évitant le ravinement.

nb : à la mesure du  travail colossal réalisé, cette piste est restée dans un état remarquable,  bien que peu commode pour la marche et glissante par temps de pluie.

Aux chalets de la Figlia (1150 m – panneaux) suivre « Perchet – chalets de Gruffy » puis continuer par la « voie Henry » (barrière décorée de silhouettes d’animaux).

L’itinéraire passe ensuite au « Village d’Henri » (deux chalets et une magnifique petite chapelle – N.D. de la Vie - de construction récente dans le style traditionnel) puis traverse un bois de feuillus avant d’arriver à l’embranchement du lieudit « Perchet » 1250 m – panneaux). Laisser à gauche la piste poursuivre vers les granges de Perchet pour prendre le sentier à droite vers « Golet de la Lovatière – chalets de Gruffy ».

 

Après quelques passages plus pentus ou pierreux (couloir, ruisseau temporaire) arriver dans les alpages (en partie reconquis par la végétation – sapinières et feuillus) dont les chalets abandonnés témoignent d’une intense activité pastorale ancienne, atteindre le « Golet de la Lovatière » (1565m – panneaux), passer à proximité des chalets de Gruffy (refuge du Semnoz) puis rejoindre la piste pastorale qui dessert le chalet Dussolier-Dagand (vente de fromages).

A l’arrière de ce dernier, prendre le sentier qui conduit en quelques minutes au sommet du Crêt de l’Aigle (1646 m) offrant un beau point de vue sur les alpages du Semnoz, sur le massif des Bornes (La Tournette, Pte de Bajulaz, Crêt des Mouches), la chaîne des Aravis (Mont Charvin, Pointe Percée) et le Mont Blanc.

Retour 

Revenir par l’itinéraire de montée jusqu’au lieudit « Perchet » puis continuer à droite vers « Saut-Dessus – Parking St-Jacques ». Au lieudit  « Saut-Dessus » (990 m – panneaux), laisser à main droite le sentier poursuivre vers « Pré Péroz - Parking St-Jacques » (option de retour possible en passant par les Tours St-Jacques) pour prendre S en face (aucune indication sur les panneaux) la piste qui permet de descendre à Allèves par le bois du Chenet.

Après un court tronçon de sentier plus raide, le parcours traverse un bois de feuillus très agréable, atteint un plateau sous la belle falaise d'une barre rocheuse puis le lieudit « Crêt de la Croisette » 830 m – panneaux). Continuer vers la Crusaz par une partie de piste dallée (id celle de la Figlia) avant de retrouver l’itinéraire de montée pour revenir au parking des Cyclamens.

 

Dénivelé : 1050 m

Temps de marche : 6 h 00 (dont 3 h 30 de montée)

Distance estimée : 12 km environ

Tours St-Jacques (vue arrière sur la piste de montée)

Tours St-Jacques (vue arrière sur la piste de montée)

La barre rocheuse qu'il faut surmonter par la droite

La barre rocheuse qu'il faut surmonter par la droite

Vallée du Chéran (vue Sud)

Vallée du Chéran (vue Sud)

La piste pastorale au départ

La piste pastorale au départ

La piste "dallée"

La piste "dallée"

Grange de style traditionnel local (XIX° s.)

Grange de style traditionnel local (XIX° s.)

...suite

...suite

Grange de la Figlia

Grange de la Figlia

Village d'Henri

Village d'Henri

...suite (la Chapelle N-D de la Vie)

...suite (la Chapelle N-D de la Vie)

La montée dans le couloir raviné

La montée dans le couloir raviné

La sortie du couloir

La sortie du couloir

Vue sur le lac du Bourget et la Dent du Chat

Vue sur le lac du Bourget et la Dent du Chat

L'alpage à la sortie du bois

L'alpage à la sortie du bois

La prairie d'alpage au-dessus de Perchet

La prairie d'alpage au-dessus de Perchet

...suite de l'itinéraire de montée

...suite de l'itinéraire de montée

...suite

...suite

Chalets de Gruffy

Chalets de Gruffy

Golet de la Lovatière (vue arrière)

Golet de la Lovatière (vue arrière)

Chalets Dussolier-Dagand

Chalets Dussolier-Dagand

La mare de l'alpage Dussolier-Dagand

La mare de l'alpage Dussolier-Dagand

Crêt de l'Aigle 1646 m (et la grande foule d'été...)

Crêt de l'Aigle 1646 m (et la grande foule d'été...)

Chalets Dussolier-Dagand et la mare vus du sommet

Chalets Dussolier-Dagand et la mare vus du sommet

Chaîne des Aravis (vue E du sommet)

Chaîne des Aravis (vue E du sommet)

Doline

Doline

Cirse laineux

Cirse laineux

Carline acaule ou Chardon argenté

Carline acaule ou Chardon argenté

Alpages du Semnoz (vue N)

Alpages du Semnoz (vue N)

Le troupeau de tarines de l'alpage Dussolier-Dagand

Le troupeau de tarines de l'alpage Dussolier-Dagand

Descente vers le Golet de Lovatière

Descente vers le Golet de Lovatière

Grange ruinée du Perchet

Grange ruinée du Perchet

Le sentier vers le bois du Chenet

Le sentier vers le bois du Chenet

Cyclamen

Cyclamen

...suite de l'itinéraire de descente par le bois du Chenet

...suite de l'itinéraire de descente par le bois du Chenet

La "partie dallée"

La "partie dallée"

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2022 6 30 /07 /juillet /2022 11:10

Randonnée du  24 juillet 2022

Belle randonnée au cœur de la Vanoise avec le tour des Rochers de  Lanserlia et des lacs éponymes dans l’environnement de quelques-uns des grands sommets de la Vanoise (Dent Parrachée, Grande Casse, Dôme de Chasseforêt, Pointe de la Réchasse, Pointe de la Sana, Grand Roc Noir, etc)

 

Conditions : grand beau temps, température agréable.

Difficultés : sentiers sans difficulté mais balisage parcimonieux, voire absent après le refuge du Plan du Lac.

Flore : campanule, doronic, crépide dorée.

Faune : marmottes

 

Départ

 

Parking de Bellecombe (*).

Suivre la D 1006 vers Termignon. Traverser le village en direction du col de l’Iseran puis dans la première épingle à droite prendre à gauche la D 126 et la suivre jusqu’au parking final de Bellecombe (12 km de Termignon), circulation interdite au-delà.

 

Itinéraire  

 

Carte IGN 1/25000° 3633 ET Tignes. Val-d’Isère – Haute Maurienne – PN de la Vanoise

 

Du stationnement (altitude départ 2304 m), prendre N le GR 5 (GR de Pays – Tour de Haute-Maurienne) ou Via Alpina qui passe en bordure du lac du Plan du Lac en direction du refuge du même nom (2380 m). Peu avant le refuge (panneaux) laisser le sentier poursuivre vers celui-ci pour prendre à droite le sentier-balcon qui mène au refuge de la Femma (2352 m) au fond du Vallon de la Rocheure.

Avant d’obliquer E, apercevoir N le refuge d’Entre Deux Eaux (2120 m), passer au Trou du Chaudron (doline) puis continuer sur 500 m environ et emprunter le sentier à main droite (aucune indication) qui remonte le Grand Vallon en longeant le ruisseau de Fontabert.

Passer sous les belles aiguilles ruiniformes ("clochetons") des Rochers de Lanserlia puis poursuivre jusqu’au pied des éboulis de la Pointe du Grand Vallon (3136 m) et prendre à droite (plusieurs cairns) la petite gorge assez raide qui après quelques dizaines de mètres rejoint un plateau herbeux puis le premier lac.

Laisser le sentier poursuivre W vers le col de Lanserlia pour continuer par celui qui monte NE/N, passe devant un second lac, avant d’obliquer E en direction du « collu » bien visible qui sépare la Pointe de Lanserlia (2909 m) à main droite de sa jumelle à gauche (2879 m), non nommée.

Du « collu » 20 à 25  mn suffisent pour faire l’A/R aux deux sommets par une arête facile (bonne trace) et distants de 500 m environ.

Redescendre S à vue vers le dernier petit lac à proximité du col de Lanserlia (2774 m) puis prendre le sentier qui dévale S dans le ravin du ruisseau du Piou ;  après une longue boucle SE, retrouver le GR 5 à proximité du chalet d’alpage du Piou qui ramène au parking de départ.

nb : possibilité de quitter le sentier et de couper « à vue » en se dirigeant vers une petite gouille et d’emprunter une des sentes, peu marquées, qui dévalent la pente en suivant le cours du ruisseau (avec prudence toutefois car le terrain est pentu et délité).

 

Portfolio (merci JMT) : Vidéo Youtube ICI

 

Dénivelé : 645 m

Temps de marche : 5 h 30 dont 3 h30 de montée

Distance estimée : 13 km

 

(*) pour les nombreuses randonnées réalisables dans ce secteur  une adresse à recommander

Refuge "L'Auberge de Bellecombe" +33 (0) 479 563 270 ou +33 (0) 682 241 817 www.aubergedebellecombe.com

Située à moins de 10 mn au dessus du parking de Bellecombe "l'Auberge de Bellecombe", offre un accueil irréprochable, une cuisine soignée (qui sort de "l'ordinaire" des refuges de montagne) dans un cadre familial et chaleureux. Célia, enfant du pays, anime une équipe jeune et vraiment sympathique et l'hébergement dans un bâtiment neuf à quelques mètres du chalet est confortable (petites chambres de 2 à 6 personnes). Bref une très belle découverte avec des tarifs raisonnables.

Le lac du Plan du Lac miroir de la Grande Casse 3855 m

Le lac du Plan du Lac miroir de la Grande Casse 3855 m

Vue arrière sur le Refuge - l'Auberge de Bellecombe et la Dent Parrachée 3697 m

Vue arrière sur le Refuge - l'Auberge de Bellecombe et la Dent Parrachée 3697 m

Lac du Plan du Lac

Lac du Plan du Lac

...suite (Grande Casse 3855 m - Pointe du Charbonnier 3311 m  - Pointe de la Sana 3436 m)

...suite (Grande Casse 3855 m - Pointe du Charbonnier 3311 m - Pointe de la Sana 3436 m)

Dôme de Chasseforêt 3586 m

Dôme de Chasseforêt 3586 m

Le sentier vers le refuge du Plan du Lac

Le sentier vers le refuge du Plan du Lac

...suite

...suite

Refuge de Plan du Lac 2364 m

Refuge de Plan du Lac 2364 m

suite de l'itinéraire vers le vallon de la Rocheure

suite de l'itinéraire vers le vallon de la Rocheure

Montée dans le Grand Vallon (ruisseau de Fontalbert) - vue arrière

Montée dans le Grand Vallon (ruisseau de Fontalbert) - vue arrière

Rochers de Lanserlia 2852 m

Rochers de Lanserlia 2852 m

Trou du chaudron (doline)

Trou du chaudron (doline)

Le Grand Vallon

Le Grand Vallon

...suite

...suite

Zoom sur les Rochers "ruiniformes" de Lanserlia (clochetons)

Zoom sur les Rochers "ruiniformes" de Lanserlia (clochetons)

Les moutons dans l'alpage

Les moutons dans l'alpage

Ruisseau de Fontalbert

Ruisseau de Fontalbert

Suite de l'itinéraire

Suite de l'itinéraire

Vue arrière - Le Turc 2797 m

Vue arrière - Le Turc 2797 m

Suite - Contreforts du Grand Rocher Noir

Suite - Contreforts du Grand Rocher Noir

Remontée dans les éboulis sous la Pointe du Grand Vallon 3168 m

Remontée dans les éboulis sous la Pointe du Grand Vallon 3168 m

Suite - Crête de Côte Chaude 2981 m

Suite - Crête de Côte Chaude 2981 m

1° lac de "Lanserlia" ( non nommé sur la carte)

1° lac de "Lanserlia" ( non nommé sur la carte)

Grand Roc Noir 3582 m

Grand Roc Noir 3582 m

En vue de la crête de la Pointe de Lanserlia

En vue de la crête de la Pointe de Lanserlia

2° lac de "Lanserlia"

2° lac de "Lanserlia"

Le "collu"

Le "collu"

Dôme de Chasseforêt  3586 m et glaciers de la Vanoise

Dôme de Chasseforêt 3586 m et glaciers de la Vanoise

Le sentier de crête vers la Pointe de Lanserlia 2909 m

Le sentier de crête vers la Pointe de Lanserlia 2909 m

Cairn sommital

Cairn sommital

Le sentier de crête vers le sommet Ouest 2879 m

Le sentier de crête vers le sommet Ouest 2879 m

Cairn sommital

Cairn sommital

La crête de la Pointe de Lanserlia (vue générale)

La crête de la Pointe de Lanserlia (vue générale)

Retour vers le col de Lanserlia - Grand Roc Noir 3582 m

Retour vers le col de Lanserlia - Grand Roc Noir 3582 m

3° lac de "Lanserlia"

3° lac de "Lanserlia"

2° lac de "Lanserlia"

2° lac de "Lanserlia"

Col de Lanserlia 2774 m

Col de Lanserlia 2774 m

Le sommet Ouest 2879 m

Le sommet Ouest 2879 m

La descente dans le ravin du ruisseau du Piou

La descente dans le ravin du ruisseau du Piou

...suite

...suite

La "gouille" repère

La "gouille" repère

Vue arrière sur l'itinéraire de descente

Vue arrière sur l'itinéraire de descente

Retour sur la piste pastorale et le parking de Bellecombe

Retour sur la piste pastorale et le parking de Bellecombe

Tracé

Tracé

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2022 6 30 /07 /juillet /2022 11:04

 

Randonnée du  23 juillet 2022

Belle boucle sur le plateau de Bellecombe parsemé de nombreux lacs avec les grands sommets de Vanoise pour écrin (Arpont, Dent Parrachée, Réchasse, Dôme de Chasseforêt, etc) et ses glaciers qui disparaissent peu à peu du fait du réchauffement climatique.

 

Conditions : averse au départ puis couverture nuageuse se levant progressivement

Difficultés : sentiers sans difficulté

Flore : campanule, doronic, etc.

Faune : marmottes

 

Départ

Parking de Bellecombe.

Suivre la D 1006 vers Termignon. Traverser le village en direction du col de l’Iseran puis dans la première épingle à droite prendre à gauche la D 126 et la suivre jusqu’au parking final de Bellecombe (12 km de Termignon), circulation interdite au-delà.

nb : le parking de Bellecombe (ainsi que celui au-dessous du Coêtet) font l’objet d’une « réhabilitation ». Un panneau d’information au départ de la D 126 à Termignon indique que les places sont « limitées » ( ?), alors qu’on peut se garer sans difficulté à Bellecombe (au moins 150 véhicules présents le dimanche 24 juillet en début d’a-m) sur le grand terrain avant le parking, ouvert vraisemblablement pour la durée des travaux.

 

Itinéraire  

 

Carte IGN 1/25000° 3633 ET Tignes. Val-d’Isère – Haute Maurienne – PN de la Vanoise

 

Du stationnement (altitude départ 2304 m), prendre N le GR 5 (GR de Pays – Tour de Haute-Maurienne) ou Via Alpina qui passe devant le lac du Plan du Lac  puis atteint le refuge du même nom (2380 m), porte du Parc National de la Vanoise (PNV).

En face du refuge prendre le sentier qui traverse W le plateau d’alpage parsemé de gouilles temporaires puis qui atteint le petit lac aux Limnées partiellement asséché. L’itinéraire s’oriente ensuite S dans un relief vallonné entre  prairies d’altitude et affleurements rocheux.

Par « monts et par vaux » le sentier longe le profond canyon creusé par le Doron de Termignon (plus de 600 m de profondeur après 7 km de cours), torrent alimenté par les nombreux « ruisseaux » qui dévalent le piémont de la Réchasse, l’Arpont et la Dent Parrachée.

Les cuvettes hébergent de nombreuses gouilles ou petits lacs, souvent complètement colonisés par la végétation, ou de taille plus importante comme le  beau lac de Bellecombe 2414 m (seul nommé sur la carte) dans son écrin rocheux.

Le sentier poursuit S entre creux et bosses avant d’atteindre le magnifique Lac Blanc (2248 m) après une courte descente.

Contourner celui-ci par la droite (faire éventuellement l’A/R au minuscule lac du Lait – ½ h) puis remonter N vers Praz Bouchet (imposantes ruines de chalets d’alpage témoignant de l’importante activité pastorale antérieure) avant de passer près du  refuge du Lac Blanc 2300 m. Continuer N sur la piste d’accès au refuge puis rejoindre celle qui dessert le chalet de Bellecombe (panneaux) avant de retrouver le stationnement de départ.

 

Dénivelé : 370 m

Temps total du circuit : 5 h 00

Distance estimée : 8,3 km

 

Portfolio (merci JMT) Vidéo You Tube : ICI

(*)  une adresse recommandée pour les nombreuses randonnées réalisables dans ce secteur 

Refuge "L'Auberge de Bellecombe" +33 (0) 479 563 270 ou +33 (0) 682 241 817 www.aubergedebellecombe.com

Située à moins de 10 mn au dessus du parking de Bellecombe "l'Auberge de Bellecombe", offre un accueil irréprochable, une cuisine soignée, "au bois", (qui sort de "l'ordinaire" des refuges de montagne) dans un cadre familial et chaleureux. Célia, enfant du pays, anime une équipe jeune et vraiment sympathique et l'hébergement dans un bâtiment neuf à quelques mètres du chalet est confortable (petites chambres de 2 à 6 personnes). Bref une très belle découverte avec des tarifs raisonnables.

Lac de Bellecombe 2414 m - la Réchasse 3212 m

Lac de Bellecombe 2414 m - la Réchasse 3212 m

Sur la Via Alpina (GR 5) au départ de Bellecombe

Sur la Via Alpina (GR 5) au départ de Bellecombe

Le Refuge-auberge de Bellecombe et la Dent Parrachée 3697 m

Le Refuge-auberge de Bellecombe et la Dent Parrachée 3697 m

Sur le GR 5 vers le refuge de Plan du Lac

Sur le GR 5 vers le refuge de Plan du Lac

Lac de Plan du Lac

Lac de Plan du Lac

...suite

...suite

...suite - Pointe du Charbonnier 3311 m et Pointe de la Sana 3436 m

...suite - Pointe du Charbonnier 3311 m et Pointe de la Sana 3436 m

...suite

...suite

Dôme de Chasseforêt  - Glaciers de la Vanoise

Dôme de Chasseforêt - Glaciers de la Vanoise

Suite de l'itinéraire vers le refuge du Plan du Lac

Suite de l'itinéraire vers le refuge du Plan du Lac

La Grande Casse 3855 m

La Grande Casse 3855 m

Glaciers de la Vanoise

Glaciers de la Vanoise

Refuge du Plan du Lac 2364 m

Refuge du Plan du Lac 2364 m

Départ W de la traversée du plateau de Bellecombe

Départ W de la traversée du plateau de Bellecombe

Glaciers de la Vanoise

Glaciers de la Vanoise

Suite de l'itinéraire

Suite de l'itinéraire

Lac des Limnées

Lac des Limnées

Le sentier sur le plateau

Le sentier sur le plateau

La profonde gorge du Doron de Termignon

La profonde gorge du Doron de Termignon

Le sentier sur le plateau (suite)

Le sentier sur le plateau (suite)

Dôme de Chasseforêt

Dôme de Chasseforêt

Par monts et par vaux sur le sentier du plateau

Par monts et par vaux sur le sentier du plateau

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

Lac de Bellecombe 2414 m

Lac de Bellecombe 2414 m

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

Linaigrettes

Linaigrettes

"rizière" d'altitude ! un petit lac envahi par la végétation

"rizière" d'altitude ! un petit lac envahi par la végétation

Suite de l'itinéraire

Suite de l'itinéraire

...suite

...suite

Glacier de paroi  (vestiges !) de la Dent Parrachée

Glacier de paroi (vestiges !) de la Dent Parrachée

Suite de l'itinéraire

Suite de l'itinéraire

...suite (vue arrière)

...suite (vue arrière)

Lac Blanc 2248 m

Lac Blanc 2248 m

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

Lac du Lait

Lac du Lait

Refuge du lac Blanc 2300 m

Refuge du lac Blanc 2300 m

Ruines de chalets d'alpage

Ruines de chalets d'alpage

...suite

...suite

Chalet d'alpage de Bellecombe

Chalet d'alpage de Bellecombe

Refuge L'Auberge de Bellecombe

Refuge L'Auberge de Bellecombe

Tracé

Tracé

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 18:48

Randonnée du  21 juillet 2022

Très belle randonnée vers le plateau de la Jonction, à la confluence des glaciers de Taconnaz et des Bossons issus du Mont Blanc du Tacul, du Mont Maudit et du Mont Blanc. Si le recul des glaciers a profondément modifié ce lieu, celui-ci reste chargé d’histoire car il se trouve sur l’itinéraire de la première ascension du Mont Blanc par les chamoniards Jacques Balmat et Michel G. Paccard le 08 août 1786.

 

Résumé : long itinéraire,  exigeant sans être difficile. Ne pas trop traîner si on opte pour un A/R par le télésiège des Bossons (ouverture 8 h 30 – retour 18 h) et un départ effectif de la randonnée à la gare d'arrivée de celui-ci. A défaut, compter 400 m de D + et au minimum 2 h de marche supplémentaires A/R par le sentier qui part de la route du Mont, près du hameau des Tissières.

Conditions : temps agréable avec des remontées de brume sur les sommets. Quelques cumulus en fin de journée.

Difficultés : sentier bien balisé, quelques passages rocheux où l’aide des mains est nécessaire (balisage « rond jaune »).

Flore : campanule, doronic, crépide dorée, etc

 

Départ

 

Hameau des Bossons.

Suivre la N 205 en direction de Chamonix. Après les Houches prendre la sortie n° 30 « les Bossons » puis rejoindre le parking du télésiège des Bossons  (1021 m - panneaux). Pour les plus courageux suivre le balisage qui amène au départ du sentier sur la route du Mont, près du hameau des Tissières.

 

Itinéraire  

 

Carte IGN 1/25000° 3531 ET St-Gervais-les-Bains - Massif du Mont Blanc

 

A l’arrivée du télésiège (1401 m - panneaux) passer éventuellement au chalet du glacier des Bossons - 1425 m - (présentation des restes des accidents aériens rendus par le glacier des Bossons, dont ceux de la catastrophe du « Malabar Princess » d’Air India le 03 novembre 1950), puis prendre le large sentier qui serpente en lacets serrés dans la forêt de la Montagne de la Côte et amène au chalet des Pyramides (1895 m  - vue splendide sur les séracs du glacier des Bossons.)

Après une courte descente (échelle de bois - quelques lacets) la forêt (pins cembro) devient plus clairsemée puis laisse progressivement place à la végétation arbustive (airelles, genévriers) ; vers 2000 m le décor devient minéral.

Arriver à la plate-forme en béton d’un ancien pylône (marque fléchée « Jonction ») avant de basculer côté glacier de Taconnaz (belle vue sur la langue terminale dont la partie gauche est maintenant isolée du lit principal) par une série de raides lacets qui amène à l’embranchement avec le sentier dit « de Taconnaz » montant du hameau du Mont, actuellement interdit.

L’itinéraire remonte ensuite vers la crête et repasse côté  glacier des Bossons avant de poursuivre par une longue traversée en balcon le long des séracs, avec l’Aiguille du Midi, l’Aiguille Verte et les Drus en toile de fond.

Après le « collu » au-dessus du Bec du Corbeau (2221 m), gravir un premier secteur rocheux, assez raide mais plutôt aisé en suivant le balisage « rond jaune », contourner le Mont Corbeau (2334 m) par la gauche  puis atteindre la vaste croupe d'éboulis parsemée de gros rochers épars (repérer ceux de gauche) dont le sommet borde le plateau de la Jonction.

Le sentier passe à travers les blocs ci-dessus (« Gîte à Balmat » 2530 m) haut lieu historique où Jacques Balmat et Michel G. Paccard ont bivouaqué la nuit du 07 août 1786 avant d’atteindre le sommet du Mont Blanc le lendemain.

Nb : si l’ascension du Mont Blanc est devenue relativement aisée de nos jours avec la présence des refuges de Tête Rousse et du Goûter qui permettent de faire 3 étapes « abordables », il faut ajouter à  l’exploit des deux chamoniards – plus de 2200 m de D + le 08 août -  le contexte de l’époque : un  équipement modeste, une montée à vue dans un environnement hostile (séracs et nombreuses crevasses) et des croyances populaires qui imaginaient des esprits maléfiques se manifester la nuit dans ces hauts lieux où nul ne s’était aventuré.

Après un dernier lacet à gauche arriver à l’affleurement du plateau rocheux de la Jonction qui partageait l’immense fleuve de glace issu des grands sommets du Massif (Trois "Monts", Dôme du Goûter) pour donner naissance aux glaciers des Bossons et de Taconnaz.

Depuis quelques années, le réchauffement climatique a provoqué un recul général des glaciers alors que l’enneigement moyen est resté stable dans la zone d’accumulation (cirque glaciaire du Grand Plateau). Ceux des Bossons et de Taconnaz divergent maintenant bien au-dessus de la Jonction et leur langue terminale (zone d’ablation) se situe respectivement à environ 1500 m et 1700 m actuellement, soit 400 m plus haut que les relevés de 2005 (*).

De la Jonction (2589 m) point ultime de l’itinéraire réalisable sans équipement d’alpinisme, vue « sublime » sur l’Aiguille du Midi, le col du Midi, le Mont Blanc du Tacul, le Mont Maudit, le Dôme et l’Aiguille du Goûter (le sommet du Mont Blanc est caché par le Dôme du Goûter).

 

Retour par le même itinéraire et le télésiège des Bossons (attention dernière descente à 18 h).

 

(*) source (entre-autres) "Guide-découverte des glaciers alpins" – Hugo MANSOUX, Ed. GAP- 2005

 

Dénivelé : 1300 m

Temps de marche : 7 h 30 dont 4 h de montée

Distance estimée : 10 km

 

Le but du jour devant l'Aiguille du Midi

Le but du jour devant l'Aiguille du Midi

La Jonction 2589 m - vue sur une partie du cirque glaciaire sous le Mont Maudit et le Dôme du Goûter

La Jonction 2589 m - vue sur une partie du cirque glaciaire sous le Mont Maudit et le Dôme du Goûter

Le Dôme du Goûter 4304 m vu du hameau des Bossons 1021 m

Le Dôme du Goûter 4304 m vu du hameau des Bossons 1021 m

Le chalet du glacier des Bossons 1425 m

Le chalet du glacier des Bossons 1425 m

Au départ du sentier de montée vers la Jonction

Au départ du sentier de montée vers la Jonction

...suite du sentier de montée

...suite du sentier de montée

...suite

...suite

Dôme du Goûter 4304 m et Aiguille du Goûter 3863 m

Dôme du Goûter 4304 m et Aiguille du Goûter 3863 m

Le passage des marches

Le passage des marches

Suite du court tronçon descendant

Suite du court tronçon descendant

Chalet des Pyramides1895 m

Chalet des Pyramides1895 m

Suite du sentier de montée

Suite du sentier de montée

Le sentier bascule côté glacier de Taconnaz (au centre sous l'Aiguille du Goûter)

Le sentier bascule côté glacier de Taconnaz (au centre sous l'Aiguille du Goûter)

...suite (la langue terminale du glacier de Taconnaz)

...suite (la langue terminale du glacier de Taconnaz)

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

Vue arrière sur le sentier qui descend côté Taconnaz...

Vue arrière sur le sentier qui descend côté Taconnaz...

...avant de remonter vers la crête et le côté Bossons

...avant de remonter vers la crête et le côté Bossons

...suite (vue arrière)

...suite (vue arrière)

Les séracs du glacier des Bossons

Les séracs du glacier des Bossons

Le sentier balcon le long du glacier des Bossons

Le sentier balcon le long du glacier des Bossons

id (vue arrière)

id (vue arrière)

Suite du sentier de montée

Suite du sentier de montée

...suite

...suite

Les dernières difficultés

Les dernières difficultés

Suite de la montée

Suite de la montée

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

...suite

Le seigneur des lieux

Le seigneur des lieux

Arrivée sous la Jonction

Arrivée sous la Jonction

Le gîte à Balmat 2530 m

Le gîte à Balmat 2530 m

Encore quelques mètres...

Encore quelques mètres...

Les séracs de la Jonction (glacier des Bossons) et l'Aiguille du Midi

Les séracs de la Jonction (glacier des Bossons) et l'Aiguille du Midi

Col du Midi (3532 m) et Mont Blanc du Tacul (4248 m)

Col du Midi (3532 m) et Mont Blanc du Tacul (4248 m)

Mont Maudit 4465 m et Dôme du Goûter 4304 m (vus depuis la Jonction) - Le Grand Plateau

Mont Maudit 4465 m et Dôme du Goûter 4304 m (vus depuis la Jonction) - Le Grand Plateau

Dôme du Goûter - Glaciers de Taconnaz et de Bionnassay (depuis la Jonction)

Dôme du Goûter - Glaciers de Taconnaz et de Bionnassay (depuis la Jonction)

Zoom sur l'Aiguille du Midi 3842 m

Zoom sur l'Aiguille du Midi 3842 m

Sur le sentier de retour

Sur le sentier de retour

Les beaux lacets côté Taconnaz

Les beaux lacets côté Taconnaz

Auge glaciaire du glacier des Bossons (la bande claire à droite marque la hauteur maximale atteinte par le glacier au cours du "petit âge glaciaire" XV° - XIX° s.)

Auge glaciaire du glacier des Bossons (la bande claire à droite marque la hauteur maximale atteinte par le glacier au cours du "petit âge glaciaire" XV° - XIX° s.)

Retour vers le parking des Bossons

Retour vers le parking des Bossons

Avec l'aimable autorisation d'Eric, auteur de cette magnifique vidéo.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2022 1 18 /07 /juillet /2022 16:18

Randonnée du 11 juillet 2022

 

 

Le Margériaz, vaste plateau incliné en pente douce vers le vallon d’Aillon, domine abruptement à l’W le village des Déserts par une suite d’ondulations remarquables (« la Couleuvre »). En hiver ce plateau permet la pratique du ski et de la raquette à neige (sentiers balisés) tandis qu’il représente en été un intéressant terrain d’aventure pour apprendre à connaître le relief « karstique* » (dolines, tannes, etc) avec un parcours de découverte complété par un court cheminement souterrain (spéléo-rando).   Equipé et sécurisé, il propose une initiation à la spéléologie en autonomie, y compris avec des enfants d’au moins 7/8 ans).

 

Conditions : beau temps.

Difficulté : facile (veiller toutefois à bien suivre les sentiers balisés car la végétation peut cacher de nombreuses failles et autres trous)

Matériel (pour la partie « spéléo-rando ») : casque, lampe frontale, vêtement chaud (température du parcours spéléo 5°), bonnes chaussures indispensables car le terrain est humide et glissant, corde utile pour sécuriser les enfants dans les parties équipées de courtes échelles métalliques. 

Départ

Rejoindre la station du Margériaz par la D 208 (col des Prés) ou la D 59  (Lescheraines, le Chatelard) puis la D 59a. Parking dans la 2° épingle à droite,  1,2 km avant  la station.

 

Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3432 OT Chambéry – Massif des Bauges

 

nb : le parcours proposé est celui balisé par l’OT des Aillons en liaison avec le PNR du Massif des Bauges. Il a fait l’objet d’un très intéressant livret « Randonnées Découvertes –Tannes et glacières du Margériaz » vendu 2,50 € à l’OT des Aillons 73340 Aillon-le-Jeune ainsi qu’à la Maison du Parc – OT du cœur des Bauges 73630 Le Chatelard

Le présent topo reprend succinctement les nombreuses informations apportées par cet ouvrage indispensable pour savoir tout…et le reste sur le relief karstique qui caractérise le Plateau du Margériaz.

 

Du stationnement (alt. départ 1300 m environ), continuer par la piste forestière sur 500m jusqu’à la Place à Baban (cabane 1330 m – panneaux explicatifs sur les itinéraires balisés).

Laisser à droite un premier sentier (panneaux) qui monte vers les chalets du Margeriaz « la Bergerie » (réservé à l’itinéraire de retour)  pour poursuivre sur une vingtaine de mètres avant de prendre à droite le « sentier des Tannes et glacières » (balisage panneaux carrés fond blanc flèche rouge) qui sera poursuivi pendant la totalité de cette randonnée.

Les points remarquables sont mentionnés par des chiffres sur le livret et repris sur le terrain en tant que « haltes principales ».

Passer ainsi successivement au point 1 « tanne n° 170 » (étroite entrée souterraine), pt 2 « une ruelle du karst » (ancien lit d’une rivière souterraine mis au jour par l’érosion)‘, pt 3 « une doline en chaudron » (dépression circulaire), pt 4 « le Grand Rafou » (vaste dépression où quatre dolines se rejoignent), pt 5 « le lapiaz à crêtes aiguës » (profondes cannelures creusées par l’action de l’eau chargée de gaz carbonique), pt 6 « la crête du Margeriaz » point haut du parcours.

Profiter de la vue exceptionnelle à 360° (sommets des Bauges, chaînes des Aravis, du Mont Blanc, de la Lauzière, de Belledonne, etc, jusqu’aux Aiguilles d’Arves) avant d’entamer la descente par le sentier des Tannes et glacières en suivant le même balisage.

 

Atteindre le pt 7 « stade de neige du Margeriaz », puis poursuivre  vers le pt 8 « les chalets du Margeriaz » ("la Bergerie" chalets d’alpage - activité laitière et fromagère, restauration pendant la saison d'hiver), puis le pt 9  « la Tanne du Névé » (profond gouffre vertical dont le périmètre est sécurisé par des barrières métalliques et réservé aux spéléologues confirmés avec une descente en rappel d’une quinzaine de  mètres) point de passage du parcours souterrain « spéléo-rando » ci-dessous.

nb : le parcours peut être réduit (boucle courte) sans perdre d’intérêt. Après le point 4 « le Grand Rafou » qui marque la sortie de la partie boisée, prendre le sentier (panneaux) qui traverse directement l'alpage en direction des chalets du Margeriaz et rejoint l’itinéraire de retour au-dessous de ceux-ci. Cette variante permet de réduire de 2 h le temps total de parcours et de 3 km la distance de la boucle.

Pour effectuer le parcours « spéléo-rando » à partir de la Tanne du Névé, prendre à main droite (dans le sens descendant) le large sentier et parcourir une centaine de mètres pour trouver à gauche et en contrebas la faille qui amène à l’entrée de la fissure donnant accès au parcours souterrain. Déposer les sacs (indispensable), mettre le casque (la voûte est basse et les aspérités nombreuses) et un vêtement chaud avant d’allumer la frontale pour se faufiler dans l’étroit boyau et « cheminer » pendant une centaine de mètres » dans cet univers de parois rendues brillantes par la calcite, passer au fond de la Tanne du Névé puis continuer le parcours avant d’être invité à faire demi-tour à l’approche d’un profond  puits réservé aux spéléologues confirmés et équipés du matériel adéquat.

Compter environ 1 h pour faire l’A/R, voire beaucoup plus si les visiteurs sont nombreux (courts passages d’échelles métalliques, difficulté pour se croiser dans certaines portions du boyau).

Revenir à la Tanne du Névé puis suivre le sentier (panneaux) qui ramène sans difficulté à la Place à Baban et au stationnement.

 

Dénivelé cumulé : 420 m environ

Temps total du circuit : 4 h 30 (2 h 00 à 2 h 30 pour la boucle courte)

Distance : 8 km (5 km pour la boucle courte)

 

*précisions complémentaires concernant le relief karstique (résultant de l’action physico-chimique du gaz carbonique contenu dans l’eau de pluie qui dissout le calcaire) :

 

                      - dolines : dépressions circulaires plus ou moins profondes. En fonction de leur forme on parle de doline en  chaudron, en baquet ou en entonnoir.

                    - « tannes » : nom local donné aux gouffres  qui résultent le plus souvent de l’écroulement du socle de la doline

                     - glacières : failles étroites et profondes dans lesquelles la neige s’accumule et subsiste parfois pendant plusieurs mois en se transformant en glace (autrefois exploitée)

                    - lapiaz : cannelures de surface créées par l’écoulement de l’eau chargée de gaz carbonique qui dissout peu à  peu le calcaire.

                     -   névières : cavités dans la roche calcaire conservant tardivement une accumulation neigeuse (névé) 

 

Pour d’autres informations concernant la géologie du secteur, consulter le site Géoalp « Margériaz »

Le pont de pierre

Le pont de pierre

La piste forestière au départ

La piste forestière au départ

Le panneau d'informations du départ

Le panneau d'informations du départ

"Ruelle" du karst (ancien lit de la rivière souterraine)

"Ruelle" du karst (ancien lit de la rivière souterraine)

...suite

...suite

Les cupules creusées par le ruissellement

Les cupules creusées par le ruissellement

Les profondes rainures du lapiaz

Les profondes rainures du lapiaz

Les restes fossilisés des mollusques marins en particulier les rudistes

Les restes fossilisés des mollusques marins en particulier les rudistes

Une profonde doline

Une profonde doline

Le sentier vers la crête

Le sentier vers la crête

Le lapiaz à crêtes aiguës

Le lapiaz à crêtes aiguës

Mont Margeriaz - "la couleuvre"

Mont Margeriaz - "la couleuvre"

Vers la névière du Pont de Pierre

Vers la névière du Pont de Pierre

La névière du Pont de Pierre

La névière du Pont de Pierre

...suite

...suite

Le Pont de Pierre

Le Pont de Pierre

"Ruelle" du karst (banquette entaillée d'un profond canyon)

"Ruelle" du karst (banquette entaillée d'un profond canyon)

Les méandres de l'ancienne rivière souterraine mis au jour par l'érosion

Les méandres de l'ancienne rivière souterraine mis au jour par l'érosion

Entrée du parcours de spéléo-rando

Entrée du parcours de spéléo-rando

Chalets du Margeriaz - la Bergerie

Chalets du Margeriaz - la Bergerie

...suite

...suite

...suite - Vue arrière sur le sentier de retour

...suite - Vue arrière sur le sentier de retour

Au cours de la spéléo-rando

Au cours de la spéléo-rando

Les parois recouvertes de calcite

Les parois recouvertes de calcite

Panneau d'informations

Panneau d'informations

...suite

...suite

Retour sur la piste forestière

Retour sur la piste forestière

Partager cet article
Repost0